Vœux sous le signe de Lascaux

Sur la musique de « Envie », une chanson de Johnny Hallyday (composition de Jean-Jacques Goldman), Laurent Mathieu a produit une vidéo de plus d’un quart d’heure sur les événements, les réalisations et les changements dans l’économie de Montignac. Ce grand show rituel pour les pour ses vœux du maire a été suivi par près de 500 personnes samedi 13 janvier à la salle des fêtes.

Le bilan financier est bon malgré la baisse des dotations d’État : les impôts fonciers ont rapporté 20 % de plus que l’année précédente en 2017, les dotations d’État ont baissé sur trois ans, passant de 800 000 € en 2014 à 600 000 €, au final les recettes ont augmenté de 168 000 €, et sur 10 ans la croissance moyenne des ressources de la commune a été de plus 70 000 € par an.

Lascaux IV est ouvert depuis plus d’un an, un levier économique, une chance qu’il faut savoir accompagner. Pour la mairie, il y a un effet Lascaux sur les projets à venir :

  • Une nouvelle gendarmerie accueillera les 8 sous-officiers qui seront en poste dans la commune, la construction sera financée par un emprunt, compensée par les loyers qui seront versés ;

  • La piscine sera rénovée d’ici 2020, l’État participant à hauteur de 25 % et le département entre 25 et 30 % ;

  • La commune est prioritaire pour la fibre optique, dès 2019 celle-ci amènera la téléphonie à très haut débit dans les foyers montignacois ; mais pas besoin de creuser la voirie pour cela, les fourreaux existants seront utilisés. Par contre, sans une adresse postale normalisée, il n’y aura pas de très haut débit, donc il faudra nommer clairement toutes les voies, les lieux-dits et numéroter les bâtiments ; c’est La Poste qui se chargera de cette opération ;

  • Les ateliers municipaux seront transférés prochainement sur le site des anciens établissements Reynald, avec l’avantage d’être accessibles aux transporteurs. Le tracteur et l’èpareuse seront renouvelés cette année.

 

Mais aussi :

  • Un Musée du Trompe-l’œil devrait voir le jour, le bâtiment des Clarisses devra être rénové, cela sera à la charge du porteur de projet, mais les associations y auront toujours leur place, de même que le festival ;

  • La Maison Duchêne a grand besoin de réfection, en particulier la toiture. Elle pourrait accueillir l’Office du Tourisme et le marché des artisans qui deviendrait permanent ;

  • Le Prieuré deviendra le Musée de la découverte de Lascaux ;

  • Réalisation du chemin de la Découverte

  • Enfin, le permis de construire pour l’hôtel à Saint-Pierre a été déposé.

La création des musées du Trompe-l’œil et du Prieuré, ainsi que le chemin de la découverte devrait attirer les touristes de Lascaux en ville. Un hommage aux inventeurs de Lascaux est prévu dans le courant de l’année.

 

Le recensement est en cours, des agents tous féminins ont été recrutés, elles présenteront une carte officielle et ne rentreront pas dans vos habitations, il n’y a pas d’hommes chargés de cette enquête ; vous pourrez remplir le questionnaire sur internet, c’est plus rapide.

 

Les médias régionaux et même nationaux se sont inquiétés pour Montignac lors des dernières crues, la ville était soi-disant sous les eaux. Pourtant le bilan est finalement bien moins anxiogène, il n’y a eu dossier de déposé auprès des assurances.

 

La demande d’une nouvelle dénomination pour Montignac est en cours, la commune pourrait s’appeler Montignac-Lascaux, de nombreux soutiens départementaux sont déjà acquis. Le Conseil d’État décidera en dernier recours, prendra-t-il en compte les homonymies qui font que des visiteurs recherchant Lascaux sont envoyés en Corrèze par leur GPS et pour que Montignac ne soit plus confondu avec des communes de Gironde ou des Charentes. Si Google, et globalement les moteurs de recherche font la différence, si ce n’est qu’il considère aussi un… régime, le quotidien Sud-Ouest (de Bordeaux) place en première réponse une toute petite commune de Gironde, et propose aussi deux communes du Lot-et-Garonne et deux Charentaises, à peu près pareil pour les Pages Jaunes. Quel sera le gentilé des habitants de la commune sous ce nouveau nom ?