Téléthon – Record d’énoisage en vue à Aubas

Mercredi 30 novembre 2016, Aubas en route pour relever son défi d’énoisage, objectif : 109,11 kg de cerneau de noix.

Objectif : 109,11 kg de cerneaux de noix
Objectif : 109,11 kg de cerneaux de noix ! Les noix préconcassées sont distribuées sur les tables, aux bénévoles de faire le tri.

Pourquoi ce chiffre ? Patrick Gourdon explique, s’est la multiplication du 36 37 (numéro de téléphone du Téléthon) multiplié par 30, car il s’agit du trentième Téléthon. À Aubas, on avait déjà atteint les cent kilos, mais comme il y a un défi à relever, Patrick est confiant, ses administrés, bien que tardivement prévenus, vont se mobiliser. Hier soir, c’était très bien parti.

Objectif : 109,11 kg de cerneaux de noix
Chacun se concentre sur sa tâche, c’est aussi l’occasion de se rencontrer, de discuter entre voisins.
Objectif : 109,11 kg de cerneaux de noix
Chaque caisse contient 20 kilos de cerneaux, elles se remplissent très vite

Lors de cette soirée, des groupes traditionnels animent la soirée, il y avait Loudaki de Félicie Verbrughen et le groupe folklorique Lous Escoudaireïs de Thenou (Thenon).

Objectif : 109,11 kg de cerneaux de noix Loudaki
Groupe de chants traditionels Loudaki de Terrasson – Condat-sur-Vézère
Objectif : 109,11 kg de cerneaux de noix Groupe folklorique Lous Escoudaireïs de Thenou
Groupe folklorique Lous Escoudaireïs de Thenou

Aubas a été sélectionné pour le projet phare du 30e Téléthon : 100 villes, 100 défis. Il faut dire qu’Aubas est particulièrement performante, il n’y a que l’année dernière qu’elle n’a été dépassée que par Périgueux en Dordogne pour le niveau de collecte. Aubas a été choisi, avec Bergerac, devant Sarlat.

Objectif : 109,11 kg de cerneaux de noix Groupe folklorique Lous Escoudaireïs de Thenou

Ce n’est que le début, la manifestation se prolongera jusque dimanche avec des activités aussi sur Auriac-du-Périgord et Montignac, et un rendez-vous télévisuel le samedi midi. Il y en a tellement que je préfère vous conseiller la lecture du programme (PDF).

 

Laisser un commentaire