Show annuel de Laurent Mathieu

Une nombreuse foule emplit la salle, près d’un demi-millier de personnes étaient présentes. Parmi les élus, on notait la présence de Nathalie Manet-Carbonière et Christian Teillac, élus départementaux, de Benjamin Delrieu, élu régional, de Jean-Philippe Lagarde, président de la Communauté de communes, et de Jean-Jacques de Perretti, maire de Sarlat et président de la Communauté de communes Sarlat-Périgord noir.

La salle des fêtes quelques temps avant le début de la cérémonie.

Sur une mise en scène bien réglée, la présentation des vœux de Laurent Mathieu à Montignac est devenue un rituel. Cela débute par une vidéo dans laquelle tous de qui s’est passé dans la commune durant l’année est énuméré sur fond de musique cinématographique. On y insiste sur la nouvelle identité modernisée de Montignac avec un nouveau visuel, un M stylisé surmonté d’une paire de cornes, et sur le site internet mis à jour régulièrement. Tous sont servis, aucune entreprise ou association n’est oubliée.

Suit le discours qui débute par une mise en accusation de la « presse » qui a diffusé des informations négatives sur la fréquentation du centre-ville lors de l’ouverture de Lascaux. La presse a eu tort, la semaine entre Noël et le jour de l’An, les restaurants (ceux qui étaient ouverts) étaient pleins. Il n’empêche que Montignac en hiver, malgré Lascaux, ne connait qu’un faible surcroit de fréquentation par rapport aux années précédentes. Même si le parking P1 est régulièrement rempli, ce n’est pas le cas du P2 en dehors de la semaine de fin d’année ; par contre, on peut craindre un sous-dimensionnement de ces parkings en été.

Laurent Mathieu, maire de la commune

Le stationnement, justement la question qui agite Montignac depuis que celui-ci est redevenu payant le 15 décembre dernier, une annonce bien discrète avec comme motivation l’arrivée massive de touristes qui était envisagée, espérée. Cette fois, l’explication est que tous les habitants de Montignac financent le stationnement et donc que tous y ont droit. Pour tous, il a été annoncé qu’une carte de stationnement (sans contact) qui sera proposée aux résidents, leur donnant droit à une heure de stationnement gratuite, il s’agit de faire payer les touristes plus que les Montignacois.

Laurent Mathieu est revenu sur la nouvelle identité visuelle de la commune, un logotype dû à Éric Solé et librement utilisable par tous ; il est même fortement conseillé à toutes les entreprises de l’utiliser pour leur communication, il est téléchargeable ici. Ce visuel est mis en œuvre dans toute la communication de la ville, sur ses publications, sur le nouveau site internet produit par Julien Riou, alimenté par Karine et Natalia Rodriguez. C’est cette dernière qui a piloté ce changement d’identité visuelle.

Montignac-Lascaux, nom déposé à l’INPI, une dénomination pour laquelle une nouvelle démarche de changement de l’appellation de Montignac va être effectuée. Ce changement que Jacques Cabannel avait préalablement tenté par deux fois, essuyant autant de refus du Conseil d’État. Il est demandé à tous d’employer ce nom dans leur communication, de faire la promotion de la ville et de devenir les ambassadeurs de Lascaux.

Aux abords de Lascaux IV, un panneau d’information sur les restaurants et les hébergements disponibles dans la commune sera installé prochainement. Dans les rues de la commune, des informations sur les manifestations de la cité seront diffusées par les haut-parleurs déjà en place. Une harmonisation esthétique, mobilier et décoration, des terrasses installées dans l’espace public sera exigeait auprès des établissements auxquels l’autorisation d’occupation aura été attribuée. En collaboration avec la Sémitour, des navettes reliant Lascaux II et IV avec le centre-ville seront mises en place, plus six navettes par jour entre Lascaux et Sarlat. Enfin, l’exposition du Prieuré sur l’histoire de la découverte de Lascaux sera « permanente » !

À la fin de la cérémonie, Laurent Mathieu a invité le conseil municipal à le rejoindre sur scène

Cet été, le Tour de France passera à Montignac, venant de Thenon par le rond-point du Chambon, il empruntera la rue de Juillet, tournera à gauche pour traverser la Vézère sur le Pont Vieux, puis tournera à droite avant la Mairie pour continuer sur la rive gauche en direction du pont de Thonac et des Eyzies. Ensuite, il prendra la direction de Sarlat.

Les travaux sur la voirie avec enterrement des réseaux qui devaient débuter le 9 janvier 2016 ont été retardés pour des problèmes administratifs. Comme nous l’avons vu hier, le chantier est lancé et devrait se terminer fin mars.

Effets de la Loi NOTRe

Pas besoin de reprendre le réquisitoire contre la Loi NOTRe, celui de Patrick Gourdon avec lequel Laurent Mathieu se dit en accord ; Montignac n’a plus la compétence économique, sujet auquel il été très attaché. Dans l’Hôtel d’entreprises baptisé « Éco-Pôle », la Zone d’activité de la Gare qu’il avait contribué à développer, de nombreuses entreprises se sont installées en début d’année : moulage, savonnerie, avocate, Axa, Marine Cross. Nous vous donnerons plus d’informations sur celle-ci dès qu’elles seront à notre disposition. Marine Cross est une ancienne artiste des Ateliers de Facsimilé du Périgord qui a travaillé pour Lascaux IV et qui réalise des tableaux et des objets sur la base de papyrus peints à l’encre de Chine.

Sur les projets hôteliers, l’Hôtel de Bouillac est en cours de travaux et ouvrira en juin, l’hôtel 4 étoiles de 100 chambres à Saint-Pierre est en attente de documents administratifs. D’autres projets existent, mais l’un que nous connaissons n’en est qu’au stade de projet possible. Le camping du Bleufond va s’agrandir sur le terrain voisin de l’ancienne manufacture Manucorde. Le bar du cinéma va ouvrir à nouveau en juin, c’est le projet d’Elvira Benson qui a été choisi lors d’un appel d’offres ; la municipalité à la charge de la réfection de la toiture et réalisera un agrandissement de l’entrée du cinéma afin qu’elle soit commune avec ce bar.

On termine sur l’installation probable du musée du Trompe l’œil actuellement à Périgueux dans d’anciens locaux techniques avenue Marc Mercier.

Laurent Mathieu a remercié chaleureusement le personnel de la Mairie et en soulignant le travail réalisé avec le conseil municipal, opposition incluse.

Laurent Mathieu, maire de la commune, et Christian Teillac, élu départemental

Christian Teillac a confirmé que les subventions du département pour tout le territoire de la Communauté de communes seraient maintenues à hauteur de 25 % pour des projets s’élevant à 13 millions €, soit 3,25 millions €. Tous les travaux d’accès à Lascaux à la charge de Montignac ont été financés par le département.

Laurent Mathieu, maire de la commune, et Jean-Philippe Lagarde, président de la Communauté de communes de la Vallée de l’Homme

Jean-Philippe Lagarde a rappelé que les compétences de la Communauté de communes s’étendent, celle-ci compte actuellement 85 salariés. Elle a la charge du PLUI qui devrait être effectif en 2019. Elle assumera à terme les compétences du CIAS dès 2018 ainsi que celles des milieux aquatiques, eau potable et assainissement. La Communauté de communes peut réclamer l’appellation de Territoire à énergie positive.

Enfin, ayant la charge du touristique, il a des échanges avec Jean-Jacques de Perretti sur la gestion partagée de la promotion touristique étendue à un large territoire (Périgord Noir ?).

 

Version Sud-Ouest parue

J’avais envoyé un texte fortement raccourci et plus consensuel, celui-ci n’étant pas vraiment polémique, les auditeurs pourraient en témoigner.
La version parue ce jour dans Sud-Ouest a été fortement rabotée et expurgée… Nouvelle identité pour la ville

Une pensée sur “Show annuel de Laurent Mathieu

  • vendredi 10 mars 2017 à 22 h 12
    Permalink

    Sorti de mon hibernation , j’en profite pour lire l’article sur les voeux de monsieur le Maire de Montignac . En ce qui concerne le stationnement payant dans nos rue ,monsieur le Maire veux , je cite (faire payer plus les touristes que les Montignacois ) . Sous entendu que les Montignacois vont quand même payer …. Mais qui sont ces TOURISTES ,? Je pense que le premier officier municipal de la commune veux parler de cette horde de Français ou étrangers arrivant dans leurs véhicules encore sous le coup du crédit en ayant été raketés au péage de l’autoroute depuis le cadeau fait par l’état aux diverses concessions et se préparant à ouvrir la bourse pour régler l’entrée d’un musée ou un site touristique à toute la famille ….Si le budget le permet après l’hébergement et la restauration . OUI ! Je les connais ces ( touristes ), j’en suis parfois un avec ma famille et vous en connaissez tous autour de vous …

Laisser un commentaire