Que devient ce blog, illustré par le cross des écoles

Ce blog est bien calme depuis quelque temps, pourtant j’accumule les photos, mais je ne vous les présente pas souvent… je vais essayer de corriger cela.

Depuis le premier janvier, officiellement depuis la mi-février, je suis le correspondant local du quotidien régional Sud-Ouest pour Montignac-Lascaux et une dizaine de communes environnantes. Cela occupe, et je ne dois pas concurrencer, donc il faut des articles différents ici de ce que j’envoie à Sud-Ouest. Ce n’est pas trop difficile, ici je ne suis pas limité par la place, je peux développer et présenter de nombreuses images. De plus, le texte que je publie ici est cent pour cent le mien, personne ne peut intervenir pour le modifier plus ou moins profondément, avec tous les risques de coquille que cela représente.

Une fois que j’aurais pris mon rythme de croisière, je publierais plus régulièrement ici, tout au moins c’est mon souhait.

Par contre, en cette période électorale, j’éviterai les sujets partisans, je veux bien taper sur la Loi NOTRe, gauche et droite au gouvernement sont d’accord sur ce sujet, ou plutôt ils sont à l’écoutent des enfants de la DATAR… De braves spécialistes centralisateurs pour qui grande taille signifie meilleure performance, qui maltraitent notre territoire au profit d’une optimisation métropolitaine censée rendre notre pays plus performant ! Cela fait 50 ans que cela dure, une réussite ? Un jour on prendra conscience que notre territoire est une richesse, que pour qu’il ne meure pas, il faut préserver ceux qui y vivent. Attribuer à un siège social le travail disséminé dans ce territoire, en déduire que les métropoles qui accueillent ces sièges sociaux sont celles qui produisent toutes la richesse d’un pays est une aberration. J’ai une image pour cela, pour un technocrate, cultiver des arbres représente un manque d’efficacité criante, pourquoi ne pas faire pousser que des troncs et ne pas s’encombrer de ces branches et ces racines inutiles !

Donc, pour mettre en défaut cette pensée étroite, purement comptable, mais qui passe à côté de l’essentiel, je continuerai à mettre en valeur ici, chaque fois que cela sera possible, les réalisations et les personnes remarquables qui font vivre ce territoire, indépendamment des colorations politiques.

 

Départ des CM2, ils ont déjà parcouru quelques centaines de mètres

Cross des écoles à la Grande Filolie

Le 16 février 2016, le château de la Grande Filolie à Saint-Amand-de-Coly accueillait pour la huitième fois (au moins) le cross des écoles. Ce jeudi dans l’après-midi, il y avait quelque 250 enfants des écoles primaires de Montignac (organisateur) et de Saint-Geniès qui y ont participé. Dans le parc autour du superbe château entièrement couvert de lauzes (ne se visite pas), sur un circuit en boucle de 1 800 mètres, différents lieux de départ en fonction de l’âge des enfants dessinaient des parcours de 1 000 à 2 4000 m ;1 000 pour le CP, 1 200 pour le CE1, 1 8000 pour le CE2, 2 000 pour le CM1 et 2 400 pour le CM2.

Arrivée des deux premiers de CM1
Arrivée des suivants CM1

De nombreux parents accompagnaient les enfants et aidaient à la logistique de cette épreuve sportive. Celle-ci se déroule depuis si longtemps qu’il semble difficile de remonter aux origines, cet environnement de rêve ne l’a pas toujours accueillie.

Ravitaillement et réconfort après la course
Ravitaillement et réconfort après la course

Chaque niveau partait séparément, enfants de Montignac et de Saint-Geniès mélangés, ils étaient accompagnés par des éducateurs sportifs sur tout le parcours, ce faisant, ceux-ci ont couru quelque 10 km.

Départ des élèves de CE2, leur départ se situe à cet endroit
Départ des élèves de CE2, leur départ se situe à cet endroit

Laisser un commentaire