Première pierre du futur pôle administratif de la CCVH

Un panneau reprenant la copie du parchemin qui sera emmuré liste tous les intervenants

Lundi 30 janvier 2017, pose de la première pierre du futur Pôle administratif de la Communauté de Communes Vallée de l’Homme (la CCVH) entre la supérette avenue de la Forge et le rond-point, un bâtiment d’une surface totale de 398 m2 pour un montant total de 682 970 €. Actuellement, l’essentiel de l’administration de la CCVH est logé dans des locaux ni fonctionnels ni reluisants à Montignac, à l’entrée de l’avenue de Lascaux. Le chantier devrait être mené rapidement, loin de l’expérience du PIP dont la première pierre avait été posée en 1998, alors que le chantier n’a démarré qu’en 2004. Ici, Charles Widmann souligne que commencer un chantier en début d’année pour le terminer en fin d’année est une conjoncture idéale.

Infographie du rendu depuis la route – © Charles Widmann
Infographie d’une vue en perspective – © Charles Widmann

De forme rectangulaire sans étage avec bardage et les coulissants en bois plus une végétalisation de la façade sur rue, la construction va au-delà de la norme RT2012 avec des parois et le toit comportant une double isolation. Un toit-terrasse végétalisé et couvert en grande partie de panneaux photovoltaïques devrait rendre le bâtiment autosuffisant en énergie, 21 700 kWh par an sont espérés, aidé par des équipements particulièrement économes. La plus grande partie sera réservée à la CCVH, soit neuf bureaux, mais une salle de réunion (76 m2) pouvant accueillir les conseils de la CCVH plus une tisanerie et des w.c. seront ouverts aux partenaires extérieurs. L’architecte en est Charles Widmann de Montignac et toutes les entreprises intervenantes sont locales, les plus éloignées sont l’une de la Haute-Vienne et l’autre de Gironde, l’essentiel venant de la Dordogne.

Charles Widmann, architecte, Jean-Baptiste Constant, sous-préfet de Sarlat, et Philippe Lagarde, président de la CCVH

Ce bâtiment a une utilité certaine, mais on peut s’interroger sur sa durabilité, de prochains regroupements de communautés de communes pourraient être programmé à une échéance de trois à neuf ans*. On peut aussi s’étonner de cette course à la taille, censée améliorer l’efficacité de l’administration…

Jean-Baptiste Constant, sous-préfet de Sarlat
Charles Widmann, architecte
Philippe Lagarde, président de la CCVH

À cette cérémonie, on notait la présence du sous-préfet de Sarlat, des nombreux élus de la CCVH, mais aussi de Nathalie Fontaliran, élue régionale, de Nathalie Manet-Carbonière et de Christian Teillac, élus départementaux et de la CCVH.

Nathalie Fontaliran, élu régionale
Nathalie Manet-Carbonière, élue départementale
Christian Teillac, élu départemental
Jean-Gérard Faure, ancien président de la Communauté de communes Terre de Cro-Magnon
Ardeoin Bouchekif, directeur général des services de la CCVH
Anne Peyre, directrice adjointe de la CCVH

Il semble bien que les maçons ne feront pas défauts avant longtemps !

À suivre, la cérémonie des vœux.

 

 

* Dominique Bousquet, lui qui milite pour une grande intercommunalité avec nos voisins du nord et du sud, qui encourage une AIT « du très grand Terrasson », et un moyen de faire face aux services économiques des Intercos de Brive et de Périgueux. « Nous ne sommes pas à armes égales. Si l’on veut créer des emplois, il faudra un service plus important ». in Dominique Bousquet adresse ses voeux depuis Hautefort

 

Une pensée sur “Première pierre du futur pôle administratif de la CCVH

  • vendredi 10 mars 2017 à 21 h 27
    Permalink

    L’article sur le palais , pardon , le pôle du CCVH aux Eyzies m’a sorti de mon hibernation prématurément … Joli projet à presque 1 million d’euros avec l’achat d’un terrain par la commune à 190 000 euros … très bonne opération, mais peut être un peu prématurée pour une communauté de commune sensée mutualiser les moyens. Qui se rappelle que la commune des Eyzies fut pourvue il y a de cela plus de vingt ans d’une piscine municipale fermée faute de moyens financiers ,j’imagine … Pardon , j’oubliais que les Eyzies sont grassement équipés : Un musée national de la préhistoire , un PIP qui aussi coûté cher au contribuable , mais je ne vois pas grand chose pour les familles et les jeunes de la commune et des environs. J’invite donc ces derniers à demander un réhabilitation rapide de la piscine , la réalisation tout aussi rapide du gymnase du Bugue par exemple car aller voir les matchs au palio c’est bien mais avoir une salle multisport sur la commune c’est mieux . Attention à la piscine de Montignac, cela ferait désordre qu’elle soit fermée au public à 500 mètres de Lascaux 4 . En cette période préélectorale boueuse , que les collectivités locales , base de la démocratie donnent l’exemple et utilisent l’argent du contribuable comme le contribuable aimerait qu’il soit utilisé….

Laisser un commentaire