Les pieds dans l’eau ?

La pointes des pieds seulement, les hauteurs de pluies sont modérées, mais il y a de la réserve du côté de la Corrèze, tiens, ce secteur n’est pas en vigilance jaune ? Il est probable que cette nuit cela va « baquer ».

Ceci est l’occasion de nous pencher sur le site de Vigicrues, une adresse que chacun des riverains de rivière devrait avoir dans ses adresses préférées sur son navigateur. Adresse, cela peut-être Favori ou Marque-pages selon que vous utilisiez Chrome, Firefox ou Edge.

Sauf averse cathartique, les pluies qui nous arrosent ne font pas nos crues, mais celles des territoires situés en aval. Dit autrement, lorsqu’une rivière déborde ici, c’est qu’il a plu plus haut dans son bassin, et le bassin d’une rivière à la fâcheuse tendance à s’étendre plus on remonte à l’origine de tous les ruisseaux qui l’alimentent. Les rivières fonctionnent comme des entonnoirs, elles concentrent toutes les pluies de son bassin.

Si l’on peut connaitre la pluviométrie en amont, on doit pouvoir prévoir les pluies ? Oui, et non, encore faut-il que le sol n’absorbe pas une grande partie des pluies, ce qu’il fait parfois, mais pas toujours. Ensuite, pour arriver chez-vous, l’eau parcours des distances variables sur des terrains aux pentes diverses et plus ou moins absorbantes, parfois il y a des réservoirs, artificiels ou pas, contiennent son avancé. Bref, selon les conjonctures, toute l’eau du ciel peut arriver en un temps très bref, ou non. Comme les impondérables sont multiples, le meilleur moyen dont on dispose est de surveiller le niveau des rivières en aval du point à surveiller, a priori devant chez vous ! Ce réseau existe, un réseau de capteurs fonctionnant en temps réel a été installé sur de nombreuses rivières, aux points les plus stratégiques.

C’est là qu’intervient Vigicrues, se basant à la fois sur ces mesures et sur les prévisions météorologiques, ce service en déduit les probabilités de crues et leurs hauteurs estimées. Mais Vigicrues ne s’arrête pas là, il vous propose un site internet où sont présentés en temps réel les niveaux des rivières. L’interface n’est pas des plus lisibles, mais avec un peu d’effort, ce site offre des richesses. Vous avez ci-dessous la carte standard du bassin de la Dordogne avec de petits dessins cliquables qui représentent les points de mesure.

La carte qui nous accueille sur Vigicrues bassin de la Dordogne

Vigicrues S.P.C. Gironde-Adour-Dordogne (bassin Dordogne) - 2016-05-31_22.00.50

Pour vous faciliter la tâche, je vous ai préparé trois graphiques qui visualisent le niveau des rivières sur sept jours et où différents points de mesure sont représentés. La lisibilité n’est pas optimale, mais les données sont là, il suffit ensuite de se repérer sur le bassin pour avoir une bonne vision des phénomènes en cours. Sur ces pages, on peut choisir d’afficher le niveau des rivières sur un, trois ou sept jours, j’ai pris l’option des sept jours, durée qui permet de relativiser certains phénomènes. D’autre part, les graphiques peuvent superposer les hauteurs en plusieurs lieux, il suffit de cocher les communes dans la liste en bas à droite. Mais la mise à jour n’est pas automatique, il faut ensuite valider les options en cliquant en bas de page sur « Refaire le graphique – Valider la sélection ».

Les graphiques de la Vallée de l’Homme et du Terrassonais

Vigicrues Station Campagne - 2016-05-31_21.53.06

Les graphiques de la Vézère avant sa confluence avec la Corrèze

Vigicrues Station Pont-de-Burg - 2016-05-31_21.53.31

Les graphiques de la Corrèze

Vigicrues Station Brive - 2016-05-31_21.53.52

Je n’en ai pas la certitude, mais il me semble que ce service a était légèrement amélioré depuis cet hiver. Peut-être que le Ministère de l’Écologie a pris en compte mon courriel dans lequel je faisais part de quelques éléments à améliorer, peut-être ?

 

 

Les pluies sont généralisées dans notre région, en conséquence, on ne fait pas ce que l’on veut sur les rivières et les fleuves, par exemple sur la Dordogne à Beaulieu, en Corrèze.

La fête du nautisme de Beaulieu annulée :Face au trop fort débit de la Dordogne, les organisateurs ont décidé d’annuler le rendez-vous du samedi 4 juin.

Laisser un commentaire