Les Fables de Jean de la Fontaine à Auriac-du-Périgord

 

Mardi 26 juillet 2016, le festival l’Oghmac, sous-titré « le théâtre baroque en fête », s’ouvrira par un spectacle avec deux comédiens, Elsa Dupuy et Charles Di Meglio qui joueront seize fables de Jean de la Fontaine. J’insiste, ils ne liront pas, ils joueront dans le style baroque qui est l’âme de cette jeune compagnie (dix ans déjà), c’est-à-dire qu’ils déclameront avec le phrasé si particulier de l’époque de Jean de la Fontaine, prononçant toutes les lettres, ainsi qu’avec la gestuelle et le placement des artistes, face au public. Le maquillage sera léger, moins marqué que lors des Plaideurs, pièce dont Montignac a bénéficié d’une représentation au Prieuré cet hiver. La mise en scène sera simple et épurée, s’accordant avec le lieu, une belle grange sobre reconstruite au XVIIIe siècle et, bien entendu, cette représentation sera éclairée à la bougie.

 

Répétion du spectacle d'ouverture de l'OGHMAN 2016, Fables de Jean de la Fontaine
Répétions du spectacle dans la grange de Beaupuy

Il vous sera donné d’entendre seize fables, plus deux autres petits textes, des fables très connues pour partie, et d’autres, beaucoup plus rares, telle « La Mouche et la Fourmi », toutes sont issues de la première édition de 1668 qui comportait six livres, choisies et assemblées par les deux comédiens. Ceux-ci répètent toute la semaine à Auriac-du-Périgord, au domaine de Beaupuy, puis repartent à Chantilly pour une représentation Des Plaideurs le 23 juillet au Potager du Prince dans le cadre du Festival la scène au jardin, avant de revenir en Périgord pour le festival Oghmac 2016.

 

Répétion du spectacle d'ouverture de l'OGHMAN 2016, Fables de Jean de la Fontaine
Elsa Dupuy et Charles Di Meglio

Durant ce festival, sept comédiens et le support technique d’une équipe de six personnes participeront à son organisation, celui-ci enchainera trois représentations en débutant par un petit format avec les Fables de Jean de la Fontaine dans la grange de Beaupuy à Auriac-du-Périgord, puis suivra un format intermédiaire avec Léandre & Héro (1656) de Paul Scarron, le père du burlesque. Cette dernière pièce sera jouée sous cette charmante passerelle qui relie l’Église Saint-Étienne (XIIe) d’Auriac-du-Périgord à son presbytère.

 

Lieux de la seconde représentation d'OGHMAC 2016
Passerelle qui relie l’Église Saint-Étienne (XIIe) d’Auriac-du-Périgord à son presbytère

L’Oghmac 2016 se clôturera avec l’ensemble de la troupe lors d’une représentation Des Plaideurs de Jean Racine (1668), seule comédie de cet auteur plus habitué aux tragédies, dans l’écrin du Château de l’Herm aux résonnances amplifiant les paroles des acteurs ; un spectacle soutenu par le Conseil Départemental de Dordogne. L’ensemble du festival a lui reçu le parrainage des Tréteaux de France, le reconnaissant comme théâtre populaire de qualité, implanté en zones rurales ; à la suite de quoi Charles Di Meglio déclare : « C’est une grande joie et un grand honneur, et nous ferons tout pour nous en montrer digne ! Et ce soutien nous permet de surcroît de maintenir des tarifs de billetterie bas à nos spectacles, ce qui me semble essentiel : le prix ne doit pas être un obstacle à la Culture. »

 

Domaine de Beaupuy
La troupe Oghma

Le tarif des spectacles est volontairement contenu afin d’être accessible au plus grand nombre, 10 €, soit la moitié du tarif habituellement pratiqué à Paris, tarif réduit 7 € et les enfants de moins de 12 ans 5 € ; tarif préférentiel pour l’ensemble des trois représentations. Réservation au 05 53 51 89 25.

 

Un bel article sur Charles Di Meglio et la compagnie Oghma : « Rendre visible ce qui est caché » – Charles Di Meglio – Compagnie Oghma

 

Textes et photographies : Jean-Luc Kokel

Laisser un commentaire