Le touriste s’accroche à son smartphone

Share

La tendance est nette, le smartphone est l’outil privilégié du touriste pour s’informer et se guider ; vous trouverez en bas de page quelques liens vers des articles récents sur ce sujet. Même dans les zones les moins bien équipées en réseaux 3G et 4G sont touchées et doivent s’y adapter, d’autant que la 5G pointe son nez et sera disponible alors que le territoire sera loin d’être totalement connecté à la fibre. Pourquoi la 5G, parce que son débit sera jusqu’à 100 fois supérieur à la 4G et arrivera en France dès 2020 ; il n’est pas dit en Périgord, mais son déploiement sera bien plus léger que l’installation de la fibre… Déjà, les usages se multiplient et les offices de tourisme proposent leurs propres applications, en dehors de leurs sites internet qui sont eux bien évidemment accessibles aux smartphones, ce sont deux de ces applications qui vous sont présentées ici.

Caroline Filaire en juillet, depuis elle est en charge de mission projet Grand Site Vallée de la Vézère au PIP et a été remplacée par Séverine Besson.

Le Géocahing

Le 27 juillet, un article présentait le géocaching de Tèrra Aventura, une chasse au trésor au bout de son smartphone (Android ou iPhone). À cette époque, les chiffres dont nous disposions étaient très approximatifs, depuis de nouvelles données fort sympathiques sont disponibles. Sur les mois de juin à septembre, on note une belle progression, débutant par 83 équipes, puis 145 en juillet, le mois d’août a culminé à 256 équipes et le mois de septembre en a totalisé 120, soit 600 équipes pour l’été, soit 2 600 joueurs (pour Audrix, on atteint les 152 groupes, soit 608 joueurs). Une équipe est typiquement composée d’environ quatre membres, souvent une cellule familiale, ces 2 600 joueurs ont traversé Montignac depuis le parking des Sagnes jusqu’au milieu de la rue du Barry, avant de revenir. C’est peu par rapport aux 400 000 visiteurs de Lascaux 4, mais au moins ceux-ci sont venus en ville et pour un investissement somme toute très limité.

Tèrra Aventura est une création de l’ancien CRT du Limousin en 2011 avec la société Proximit, cette activité a participé à la dynamisation du tourisme de cette région. Le jeu a été étendu en 2015 à la Charente puis en 2017 à la Dordogne (4 caches), Charente-Maritime (11 caches), Lot-et-Garonne (15 caches) et les Deux-Sèvres (6 caches). On compte à ce jour 200 parcours, 42 000 équipes inscrites, dont 17 500 nouvelles depuis le début de l’année et 37 700 découvertes de caches ces derniers huit mois.

Un parcours comporte environ une dizaine d’énigmes pour des distances maximales de 3 à 5 km. Actuellement, le coût pour un parcours est de l’ordre de 1 500 €, ce qui comporte la création du circuit et la maintenance logicielle. Ce coût est à la charge des Offices de Tourisme qui doivent en plus assurer la maintenance matérielle ; c’est-à-dire s’assurer que des Poï’z (sorte de Pin’s que les joueurs collectionnent) sont bien présents dans la cache, on constate quelques rares actes de vandalisme. Récemment, il est apparu que cette activité générait du séjour, des personnes préparent leurs déplacements en fonction de Tèrra Aventura.

Audioguides, etc.

Outre le Géocaching, l’Office de Tourismes Lascaux-Dordogne Vallée Vézère propose des audioguides, depuis peu ceux-ci sont téléchargeables sous forme d’applications gratuites sur Android et iPhone : « Villes et villages du Périgord Noir ». Pour le moment les visites communes de Montignac, Saint-Léon-sur-Vézère et Saint-Amand-de-Coly sont présentes (en quatre langues : anglais, espagnol, néerlandais et français), ainsi que Sarlat, Daglan et Belvès sont aussi disponibles, dont certaines en allemand, italien et japonais ; l’éditeur est Apsulis, à Paris.

D’autres applications sont recensées sur le site de l’Office de Tourisme de Sarlat Périgord noir.

 

Ce n’est qu’un début, la téléphonie mobile est l’outil privilégié des touristes, encore faut-il qu’il y ait du réseau ! C’est pourquoi il ne faudrait pas négliger la couverture du territoire par la téléphonie mobile, la 4G t bientôt la 5G. Cette dernière pouvant avantageusement et pour un coût réduit remplacer la connexion par fibre optique.

 

Tourisme : le smartphone, ce nouveau compagnon de voyage !  posté le 12 juin 2017

Le poids du mobile dans l’e-tourisme : les chiffres clés des décideurs, 17 juillet 2017

Le smartphone : principal support d’informations et de séduction dans le tourisme ? 14 septembre 2017

 

Share