Lascaux IV par le détail

Contrairement à certains discours, Lascaux IV n’est pas un Lascaux II augmenté, mais bien plus que cela. Tel est le message qui a été passé aux visiteurs locaux de Lascaux IV ou Lascaux Centre International de l’Art Pariétal.

Visite des commerçants et professionnels du canton
Visite en soirée, jusqu’à 22H00 en été, l’ascenseur n’est pas encore fonctionnel

Lors de cette visite, notre groupe était le dernier, nous n’avons pas visité les dernières salles, ce n’est que partie remise. Voici une toute petite visite en image, à l’intérieur du facsimilé, les photos ne sont pas autorisées, je n’en ai pas fait, d’autres si. De toute façon il est très difficile aujourd’hui de faire respecter ce genre d’interdiction, et demain plus encore avec l’évolution des outils disponibles pour photographier.

Visite des commerçants et professionnels du canton
Chemin simulant l’entrée dans la grotte lors de sa découverte, avec une bande-son ad hoc

Les guides sont nommés « médiateurs », ça change, enfin pas grand-chose, ça fait moderne… De même que les tablettes multilingues, pas encore fonctionnelles, seront des « compagnons de visite ». Ces guides, pardon, ces médiateurs vont avoir la lourde tâche de conserver le rythme des visites, 35 minutes étant dévolues au parcours pour le seul facsimilé intégral. Il conte une histoire, l’histoire de la découverte, contextualise le lieu, l’époque de cette découverte, mais surtout de la réalisation de Lascaux. Puis ils présentent, expliquent et attirent l’attention sur les éléments forts.

Visite des commerçants et professionnels du canton
La salle d’interprétation

Avant d’entrer dans le facsimilé, et brièvement en en sortant, l’on se trouve à l’extérieur, c’est le choix conjoint de l’architecte, le cabinet Snøhetta, et du scénographe, Casson Mann. Question, est-ce que tout se déroulera correctement en période d’intempéries ou même de fortes chaleurs, la grotte ayant une température constante assez fraiche ?

Visite des commerçants et professionnels du canton
La salle d’interprétation, les photos y sont autorisées

L’étape suivante est la salle d’interprétation, un lieu où l’on peut observer tranquillement et sans limites le double de parties de facsimilé les plus emblématiques. À vérifier aussi en situation réelle, des groupes de trente personnes arrivant toutes les six minutes (en période de pointe) dans la plus grande salle du centre.

Visite des commerçants et professionnels du canton
La salle d’interprétation

Des éclairages soulignent des éléments remarquables, mais très discrets présents sur les parois ; un peu comme cela se rencontre au Thot. La (les) première fois que l’on peut les voir, on est attiré par la mise en scène, par ces parois qui flottent dans les airs. Ensuite, on devrait prendre le temps de regarder les explications, de jouer avec les claviers ou avec son compagnon de visite.

Visite des commerçants et professionnels du canton
La salle d’interprétation

Cet endroit invite à la flânerie, si l’on n’y prend garde, on pourrait y rester bien plus que ce qui est envisagé. Sera-t-on chassé par l’accumulation des visiteurs qui rendront ce lieu trop bruyant, se faire bousculer ; il faudra là aussi le vérifier en situation de pleine visite.

Visite des commerçants et professionnels du canton
La salle d’interprétation

Ensuite, plusieurs autres salles nous ouvrent leur porte : la salle de projection 3D, ce théâtre qui est possiblement le lieu d’images multiples sur autant d’écrans, une salle d’exposition. Pour le reste, reportez-vous à l’article précédent.

Visite des commerçants et professionnels du canton
Le théâtre de l’art pariétal, c’est affiché en aussi en anglais et en espagnol

 

 

 

 

Laisser un commentaire