Infos de Montignac en vrac

Vendredi matin, le 18 août 2017, un drôle d’engin était présent rue du 4 septembre, chercherait-on du pétrole à Montignac ? Non, on sonde le sous-sol en vue des prochains travaux de voirie rue du 4 septembre, deux perforations, l’une devant l’office du tourisme, l’autre devant la Poste. Les fins observateurs de ces chantiers très préjudiciables à la circulation auront remarqué que le renouvellement de l’assainissement n’est pas terminé. Il a été réalisé rue du docteur Mazel et place de la Libération en rive droite, sur le Vieux Pont et rue du 4 septembre jusque devant le Soleil d’or, avant, il avait concerné la partie allant de la salle des fêtes à l’avenue de Lascaux, avec une petite péripétie sur le Doiran qui y passe en sous-terrain. Tout un secteur n’a pas concerné entre le chemin des Amoureux et l’avenue de Lascaux… la suite est pour bientôt.

***

Ce même vendredi, en soirée, monsieur le maire été présent à l’inauguration de l’atelier d’Ema Géval au bas de la Maison Duchêne, à droite de Dordogn’Art. Durant son discours, il a déclaré avoir de grandes idées, de grands projets pour la maison Duchêne, mais pas les finances qui vont avec pour le moment. En continuant par « Nous souhaitons accueillir tous les artistes qui veulent venir chez nous, on espère qu’ils seront nombreux, nous comptons sur eux pour donner une image à notre ville. »

Ema Géval et Laurent Mathieu

Une campagne d’affichage a été réalisée avec Nathalia Rodriguez, celle-ci apparaissant comme une réussite, nous participerons cette année au trophée pour la communication pour les villes de moins de 10 000 habitants. En fait, il s’agit probablement du Trophée du Meilleur bulletin municipal des mairies de moins de 10.000 habitants. La communication, c’est aussi de ne pas recevoir en catimini des personnalités, comme Gilles Clément (paysagiste) dont j’apprends ce matin qu’il a été reçu à la mairie le 16 août dernier.

Aisance sur le budget 2017 a été rappelé, celui-ci a explosé, cela fera l’objet d’une conférence-débat à la rentrée, vers le mois d’octobre.

***

Festival du Périgord Noir, place d’Armes

Place d’Armes, le dimanche 20 août à 20 h 30, a été donné le dernier concert du festival du Périgord Noir en Montignacois, et le seul en extérieur, deux autres ayant été annulés précédemment à cause des conditions météorologiques.

Festival du Périgord Noir, réglages techniques avant le concert place d’Armes

C’est le pianiste de jazz suisse Gauthier Toux et son trio qui ont joué devant un nombreux public, un spectacle gratuit. L’accueil a été excellent, « c’est très rare d’avoir cette écoute » a-t-il déclaré en fin de concert. Au même endroit un peu avant, à 18 h, une master-class sur l’improvisation en jazz avec ce même pianiste s’est déroulée devant un beau public où l’on reconnaissait de nombreux musiciens locaux. Master-class ou conférence, peu importe le nom, le sujet a passionné les auditeurs, une réussite pour une première pour ce genre de manifestation.

Festival du Périgord Noir, place d’Armes

***

Entrée de la rue du Barry, face à la boulangerie

Dernier événement en date, hier matin, lundi 21 août, il y a comme une absence, même deux d’ailleurs. Cela semble naturel sur la photo, mais au débouché de la rue du Barry sur la rue du 4 septembre, il n’y a rien, ou plutôt il n’y a plus rien. Avant, à cet endroit stationnaient six containers à ordures ménagères et à recyclables. Pourtant, cette voie est l’axe privilégié des touristes qui descendent en centre-ville depuis Lascaux. Même constatation rue de Lachambeaudie pour six autres containers, ces derniers comme ceux de la rue du Barry dégorgeaient souvent de sacs et autres détritus. Les commerçants sont tous favorables à l’opération, même si cela engendre des contraintes, surtout pour ceux qui n’ont pas d’espace pour stocker les déchets, situation courante en centre-ville ; c’est même plus sain pour la boulangerie Les Aurores.

Avant, c’était comme cela, et souvent pire

Deux nouveaux parcs fermés accueillent les containers, tous deux rue Émile Lajunias, l’un derrière la maison Duchêne accueille huit containers, l’autre à proximité du lavoir de la rue du Barry qui en héberge six. Il faudra surveiller que ce parc près de la maison Duchêne soit suffisamment dimensionné, car tous les commerçants l’utiliseront plutôt que d’aller en haut de la rue du Barry.

Rue Émile Lajunias, près du lavoir

Nous avons appris par monsieur Liénard de la Maison de la presse qu’un ramassage des cartons réservé aux commerçants avait été organisé par la municipalité chaque vendredi matin depuis le début de la saison touristique.

***

Rythmes scolaires et ouverture d’une classe à Montignac. Contrairement à ce qui avait été écrit ici, la classe supplémentaire n’est pas liée à la diminution du nombre d’élèves par classe. Voici le texte qu’a fait parvenir madame Albanque, directrice de l’école primaire de Montignac :

« L’école élémentaire, suite aux propositions de notre ministre sur la possibilité d’un retour à la semaine de 4 jours, a demandé une modification en conseil d’école exceptionnel sur la répartition des horaires hebdomadaires :

nous désirions conserver pour cette année la semaine des 4 jours et demi et modifier les créneaux horaires des TAP (Temps d’Activités Périscolaires); 2 heures les mardis de 14h30 à 16h30 (en lieu et place des mardis et vendredis de 15h30 à 16h30); cette demande a été validée par l’Inspectrice d’Académie, madame Laporte; donc nous restons à la semaine des 4 jours et demi.

Quant à l’ouverture de la 7e classe, cela n’a rien à voir avec la décision gouvernementale de réduire le nombre d’élèves par classe au CP; en tout cas, pas directement;

une ouverture de classe se fait en fonction du nombre d’inscrits; or il se trouve que cette année nous avons 44 arrivées pour 30 départs; sans cette ouverture, nous nous retrouvions avec certaines classes à 29 élèves, c’est pourquoi l’Inspection Académique nous a octroyé une septième classe; nous aurons 1 CP à  23 et 1 CP/CE1 à 24;

sachez que les classes de CP à 12 ne concernent que les écoles en ZEP (Zone d’Éducation Prioritaire) ou en REP + (Réseau d’Éducation Prioritaire +) dont nous ne faisons pas partie ni aucune école en Dordogne d’ailleurs.

Par ailleurs cette ouverture de classe sera en principe provisoire puisqu’en 2018 nous aurons 41 sorties (CM2) pour 12 entrées (CP) à ce jour…. »