ExpoEyzies, jusqu’au 15 mai

En attendant l’événement de l’Homme de l’Altaï ou de Denisova

Le vernissage a eu lieu samedi 18 mars 2017, des œuvres d’art contemporain mêlées aux collections du Musée National de Préhistoire.

 

Compte-rendu du vernissage par Marie-Cécile Ruault-Marmande, chargée de communication

L’événement affichait complet.

Amateurs de poésie ou de Préhistoire, venant de Périgueux, des quatre coins du département et au-delà (Bordeaux, Touslouse, Agen), ils étaient plus de 80 à avoir réservé pour assister à la soirée de clôture du festival Expoésie.

La table ronde animée par Hervé Brunaux, directeur du festival, a permis de poser le débat : qu’est-ce que la poésie peut apporter à la Préhistoire ? Qu’est-ce que la Préhistoire peut apporter à la poésie ? Julien Blaine et Serge Pey, poètes-plasticiens, ont tour à tour partagé leurs expériences et tenté de définir une poétique de la Préhistoire : une sorte de monde à l’envers où le temps de la Préhistoire se met soudain à questionner le nôtre.

Table ronde animée par Hervé Brunaux © Marie-Cécile Ruault-Marmande, chargée de communication au Musée National de la Préhistoire des Eyzies-de-Tayac-Sireuil

À la sortie de l’auditorium, Chiara Mulas, le visage et le buste couverts d’ocre rouge, a invité le public à la suivre pour assister à un rituel sacré primitif. Serge Pey a ensuite fait résonner au sein même des collections un poème rythmé racontant la très vieille chanson du feu. S’en est suivie la lecture d’un texte écrit pour la circonstance par l’auteure Maxime Hortense Pascal qui a convoqué le bestiaire et les chasseurs-cueilleurs de la Préhistoire. Sous le grand-abri du musée, Julien Blaine a offert un hommage animiste aux poètes-chamanes dont les fantômes surgissent sur les parois peintes de nos cavernes.

À la sortie de l’auditorium, Chiara Mulas présente sa vidéo sur un rituel sacré primitif © Marie-Cécile Ruault-Marmande, chargée de communication au Musée National de la Préhistoire des Eyzies-de-Tayac-Sireuil

À l’issue de cette dernière performance, le public s’est délecté d’un buffet préhistorique préparé par la compagnie Il pleut dans ma bouche. Le saumon en croute d’argile a fait notamment sensation.

Ce soir là, la poésie s’est faite purification, rite, célébration.

Lecture d’un texte par son auteure, Maxime Hortense Pascal, spécialement écrit pour l’occasion © Marie-Cécile Ruault-Marmande, chargée de communication au Musée National de la Préhistoire des Eyzies-de-Tayac-Sireuil

Pour le public désireux de découvrir ce nouveau regard sur la Préhistoire, les oeuvres de Serge Pey, Chiara Mulas et Julien Blaine sont exposées au Musée national des Eyzies jusqu’au 15 mai.

Marie-Cécile Ruault-Marmande, chargée de communication.

 

Le troisième homme, préhistoire de l’Altaï

Pour les 50 ans de coopération scientifique entre la France et la Russie et en collaboration avec l’Institut d’archéologie et d’ethnographie de la branche sibérienne de l’Académie des Sciences de Russie, une exposition sera proposée 30 juin au 13 novembre 2017 30 juin au 13 novembre 2017 « Le troisième Homme, Préhistoire de l’Altaï. » Une manifestation coorganisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palai et le Musée national de Préhistoire.

Nous vous apporterons plus d’informations au mois de juin.

 

Rencontre avec les artistes de cette exposition

Ce mariage entre les collections du Musée avec la poésie et les créations contemporaines est (en partie ?) dû à Hervé Brunaux, directeur du Festival Expoésie de Périgueux.

Chiara Mulas

Chiara Mulas et Maxime Hortense Pascal

Chiara Mulas, vidéaste performeuse et plasticienne italienne, explore la grotte du Mas-d’Azil, uniquement habillée d’ocre rouge et armée d’une lampe électrique. Son expérience de deux jours est résumée dans une vidéo de quinze minutes visible au travers d’une des vitrines du musée et réalisée en 2011 avec l’aide des Abattoirs/Frac Midi-Pyrénées et de la résidence Caza d’Oro. C’est un voyage initiatique dans le ventre de la Terre mère, mais aussi à l’intérieur de son propre corps, accompagné d’une lampe actuelle.

Vidéo performance de Chiara Mulas visible au travers d’une des vitrines du Musée

Serge Pey

Hervé Brunaux et Serge Pey

Poète, plasticien, romancier, philosophe du poème, Serge Pey est un préhistorien spécialiste du Chasséen et archéologue volubile. Il est aussi un artiste qui marie des pierres taillées et des éléments modernes, dont des pièces d’ordinateur comme symbole temporel. Éminent représentant du mouvement français d’avant-garde de l’«art-action», il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages. Il marie des pièces archéologiques dans de petits tableaux avec dessins, textes et quelques pièces d’ordinateur (représentant le temps). Ces créations sont accrochées au milieu d’un grand mur de pièces du Musée.

Les œuvres de Serge Pey placé au milieu des pièces du Musée
Serge Pey devant son assemblage de deux pierres, l’une est peut-être un manche de hache
Un des tableaux de Serge Pey

Julien Blaine

Julien Blaine, un des plus grands poètes-performeurs français depuis les années 60, il mélange photos, peintures et textes, en partie autour du symbole mystique de la vulve préhistorique et des empreintes de mains, autant en négatif qu’en positif. Il souligne la constance de la forme lancéolée des signes religieux allant de la feuille au poisson ou à l’œil, cette dernière forme étant liée au monothéisme et à la violence guerrière. Également auteurs de livres, de périodiques et de performance poésies en ribambelle

Chiara Mulas, Julien Blaine, Hervé Brunaux et Serge Pey

D’autres images et information sur les présentations de Julien Blaine seront proposées dans quelques jours.

Maxime Hortense Pascal

Maxime Hortense Pascal, écrivaine et poète, n’a été présente que lors du vernissage où elle a lu un texte écrit par elle pour la circonstance.

Hervé Brunaux, Maxime Hortense Pascal et Serge Pey