Claude Douce expose le Périgord aux USA

Claude Douce a confié une dizaine de ses pièces archéologiques pour une exposition à Dallas, deux de celles-ci venaient de France. Il les a prêtés gratuitement, mais à la condition que l’on fasse référence au Périgord et au château de Sauvebœuf ; sa raison d’être n’est pas de gagner de l’argent, mais de défendre sa région d’adoption. À l’origine de l’exposition, le travail de l’artiste contemporain Tony Berlant associé l’anthropologue Thomas Wynn, les deux ont passé deux ans en Périgord. Ils ont rassemblé 80 objets venant du monde entier et ceux-ci sont présentés dans un catalogue : « First sculpture: handaxe to figure stone », Hardcover 2018, ce que The New York Times traduit en « Was Australopithecus an Artist? »

Des pierres taillées remontant jusqu’à 800 000 ans, voire même bien plus anciennes, et du monde entier, ce qui amène à les attribuer aussi à l’Homo Erectus. Nombre de ces pierres comportent des marques ou des perforations qui transforment ces outils en sculptures évoquant régulièrement des visages humains, en particulier des haches à main ; l’accumulation de ces objets et des formes qui y sont figurées renforce l’idée d’une action volontaire, d’une création artistique.

Nous avons pu parcourir le superbe catalogue de cette exposition (au moins 32 x 24 cm et 200 pages), on est troublé par tant de convergences, de prochaines recherches devront confirmer le travail de ces auteurs. L’exposition durant trois mois au Nasher Sculpture Center de Dallas ayant rencontré un tel succès que celle-ci sera transférée à Los Angeles pour une année supplémentaire. Les pièces de Claude Douce occupent une belle place dans l’exposition ainsi que dans le catalogue, deux sont même présentées sur une double page.

Claude Douce a prêté ses pièces gracieusement, à la condition que l’on cite la France, le Périgord et le château de Sauvebœuf, sa raison d’être n’est-pas de gagné de l’argent, mais il défend sa région d’adoption.

 

Claude Douce devant la double page du « First sculpture: handaxe to figure stone » où sont présentées deux de ses pièces.

 

Vidéo : Une présentation en anglais de l’exposition par ses deux auteurs avec quelques images.