Cie Trajectoire D. en mode décollage

Cie Trajectoire D. est une compagnie de danse contemporaine est née au printemps dernier à Valojoulx avec Gérard Gali1 comme chorégraphe. Gérard avait l’envie de renouer avec ses premiers amours, sa rencontre avec Jackie-Jane Ouchet, sa complice dans ce projet, lui permet enfin de satisfaire ce besoin profond de création. Le but de la compagnie est de réaliser des vidéos-danses et de produire des spectacles incluant chorégraphie et plastique (scénographie, lumières, etc.), en salle et en extérieur, sur tout le territoire. La compagnie est composée d’un chorégraphe et de plusieurs danseurs (6) et la première création chorégraphique sera « Effervescence ».

Effervescence est un résumé de vie, de chaque vie, aussi individuelle soit-elle, elle possède ses aventures plus ou moins grandes, de l’individualité de chaque personne naît une individualité de groupe. Au commencement, chaque danseur pense vivre une journée pour soi-même, petit à petit il se rend compte de ce qui l’entoure, de la richesse que la rencontre avec les autres peut lui procurer : joie, tristesse, colère, amour. Tout en mêlant le jeu d’acteur à la danse, les émotions sont décrites dans un espace scénique à géométrie variable ou chacun évolue sur des trajectoires aussi bien verticales, qu’horizontales, qu’inclinées. Effervescence nous amène à vivre toute une palette d’émotions et à ressentir le moment présent. Une mise en valeur des danseurs pour capturer l’âme en transmettant l’émotion.

Actuellement, la Cie Trajectoire D. cherche à compléter son financement par une opération de Crowdfunding avec Ulule, si le projet vous séduit, rendez-vous sur cette page.

 

Gérard Gali dans « Éclats, inventaires de familles » par Les Voyageurs de Mots

Gérard Gali a rassemblé sur sa page Vimeo toutes les vidéos de ce projet. Les danseurs, par ordre de passage vidéo: Jackie-Jane Ouchet, Margherita Occhipinti, Naomie Foucher, Naïma Abdalahoui, Béatrice Vivien, Olivier Maubon.

 

 

1) Vous l’avez probablement déjà croisé en vallée de Vézère, ces derniers temps il jouait dans la compagnie Les voyageurs de Mots, c’est lui qui sautait sur la table dans « Éclats, inventaires de familles » ou sur un tonneau dans « La nuit des spectres », une agilité surprenante, danseur il est, danseur il restera.

Formé dans plusieurs écoles, imprégné de Pina Bausch, en 1974 il rejoint Carolyn Carlson et a rencontré Alwin Nikolaïs, Susan Buirge, a travaillé avec le Théâtre de la Danse et la Cie Delta-Phi. En 1975, il a créé sa compagnie : le GRECM, en Guyane où il a dirigé une école pendant 2 ans, au Brésil, il y a reconstitué le GRECM, puis a enseigné au Conservatoire de Gentilly durant 2 années.

a.