Bilan et prochaine année de Più Di Voce

Samedi 20 janvier avait lieu à Plazac l’assemblée générale de l’association Più Di Voce, celle-ci a été créée en 2006 par Patrick et Évelyne Magnée, elle compte aujourd’hui 59 d’adhérents.

Patrick Magnée

L’année 2017 a été marquée par la première master class et l’apport des nombreux stagiaires, des professionnels chinois. L’initiative en revient à Zhiquan Lu qui a suggéré l’idée à Patrick Magnée, et a servi d’intermédiaire avec Maître Yi Ge. Comme Michel Lassalvetat l’a souligné à Patrick Magnée : « Que vas-tu faire l’année prochaine ? »

Les 25 stagiaires chinois n’ont eu que quelques jours pour s’intégrer, ils sont passés sans transition de Shanghai à la Dordogne. L’encadrement comprenait, outre Me Yi Ge et Ivan Geissler, Jean-François Boyer, pianiste et maître de chant principal et Dorothée Bocquet, pianiste et chef de chant. Les stagiaires ont participé aux représentations de « La Flûte enchantée » et l’ont très bien fait. Surprise, les chanteurs lyriques chinois n’ont pas, à quelques exceptions près, l’habitude du jeu de scène ; Jeanne Desoubeaux a dû les initier, aider par d’autres encadrants. Outre les représentations de l’opéra, ils ont donné deux concerts de restitution de stages à Fanlac et à Valojoulx. Parmi eux, il y avait quatre à cinq très belles voix.

Ambiance de la master class

Belle réussite en 2017 pour « La Flûte enchantée », mille spectateurs pour les six représentations, dont 450 à Saint-Léon-sur-Vézère. Quelques visiteurs de marque telle la Préfète, le sous-préfet et le/la vice-présidente du Conseil départemental. Les prix réduits pour ce niveau de musique sont une volonté des organisateurs, 18 € la place, 12 € en tarif réduit.

Représentation à Tamniès

Le plateau était composé de Céline Victorès-Benavente (soprano), dans le rôle de Pamina, Zhiquan Lu (ténor lyrique), dans le rôle de Tamino, Ivan Geissler (baryton), dans le rôle de Papageno, Rodolfo Cavero (ténor), dans le rôle de Monostatos et Zeyong Zhang (basse), dans le rôle de Sarastro. Les stagiaires chinois occupant les autres rôles, une représentation sur deux (ils étaient trop nombreux) et les chœurs.

Papagena (Qianyun Lin) et Papageno (Ivan Geisler) au milieu de leurs enfants, avec le gag du bariton (Yincong Cheng)

Jean-François Boyer (pianiste) les accompagna au piano, il est aussi le directeur artistique du festival. Patrick Magnée était le narrateur dans le rôle du librettiste Emanuel Schikaneder. Jeanne Desoubeaux a assuré la mise en scène sur un livret de Maëlle Dequiedt, Jean-Claude Mathieu la régie lumières, un travail de grande qualité qu’il a effectué avec son équipe (Gilles Dordogne, Olivier et de Tom Delacroix), et un décor peint d’Alan Bolle. Signalons que depuis 2016 l’Agence culturelle départementale prête du matériel technique.

2018

Inquiétudes pour les TAPs (Temps d’Activité Périscolaire), les initiations à l’art lyrique que prodiguait Patrick Magnée dans les écoles du secteur étaient très appréciées, mais ceux-ci pourraient disparaitre avec l’adoption presque généralisée de la semaine de 4 jours.

Cette année, la Master Class sera ouverte à 12 Chinois et 12 Européens (Français), ce qui devrait favoriser les échanges culturels. Elle aura le statut d’académie de chant lyrique et devrait-être référencée à l’Afdas, ce qui permettra de subventionner les stagiaires ayant une activité professionnelle. Ces stagiaires seront sélectionnés par Maître Yi Ge en Chine et par Jean-François Boyer pour l’Europe. Les cours de chant seront comme l’année dernière assurés par Maître Yi Ge et Ivan Geissler.

Jean-François Boyer, directeur artistique, pianiste et maître de chant principal

Après le Sablou où quelques problèmes ont été rencontrés, il a été recherché un nouveau lieu pour héberger cette master class, le choix devrait se porter sur l’hôtel du Parc à Thonac, un grand complexe hôtelier qui se situe à gauche de la route lorsque l’on se dirige vers le pont.

Encadrement et participants à la master class

 Cette situation plus ouverte sur l’extérieur, directement au contact du bourg, pourrait avoir une conséquence heureuse, faire découvrir le chant lyrique à des personnes qui ne l’auraient pas envisagé autrement

Pour la 13e édition, l’œuvre choisie cette année est « Les Contes d’Hoffmann » de Jacques Offenbach, opéra fantastique qui nécessite une belle distribution et de nombreux chœurs ; l’apport des stagiaires sera déterminant. Jean-François Boyer aura toujours la charge de la direction artistique et Jeanne Desoubeaux et Maëlle Dequiedt assureront la mise en scène. Un beau spectacle s’annonce avec deux de musique.

Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète de Dordogne, au milieu de l’équipe de Più di Voce, entre Patrick Magnée et Maitre Yi Ge

Voici le programme, dates et lieux ne sont pas encore définitifs :

  • Générale le 21 juillet et première le 22 juillet dans l’église de Plazac ;

  • Au château de Campagne le 24 juillet ;

  • À Tamniès, le 26 juillet ;

  • À Rouffignac, le 28 juillet ;

  • Près de Saint-Cyprien au Prieuré de Redon Espic Castels à Castels-et-Bézenac ? le 30 juillet ;

  • Dans l’église de Saint-Léon-sur-Vézère les 1er et 2 août.

Un concert est aussi programmé le 1er juin avec les deux sœurs Klein.

 

www.piudivoce.fr/